Investir dans un studio

et le louer

Découvrir Jean-Baptiste Demay, expert en investissement immobilier

Jean-Baptiste

L’achat d’un studio pour un investissement locatif peut s’avérer être un excellent placement financier et vous avez raison de vous lancer. En effet même avec des petits budgets, vous pouvez démarrer avec l’achat d’un studio pour un investissement locatif et profiter d’une rentabilité intéressante.

L’avantage de réaliser un investissement dans un studio est de limiter considérablement les risques. Effectivement, une des principales raisons est que louer un studio est souvent plus facile que de louer un 100 m2. 

Enfin, ce type d’investissement vous évitera d’engager une somme conséquente de votre épargne personnelle pour constituer l’apport de votre investissement. De même, votre prêt immobilier ne sera pas trop effrayant et vous obtiendrez même un cash flow mensuel.

Mais comment réaliser un bon investissement dans un studio ?

Investir dans un studio et le louer, un placement sûr

Faire l’achat d’un studio pour un investissement locatif peut vous permettre de commencer à investir dans l’immobilier en limitant l’argent à dépenser.

Nous recommandons vivement l’achat d’un studio pour un investissement locatif du fait de leurs surfaces plus petites, le prix de vente est naturellement moins élevé. L’investissement immobilier locatif est un placement fiable et rentable, acheter un bien immobilier est votre premier pas dans la construction de votre patrimoine. Il générera en effet vos premiers revenus.

Cependant, les prix au m2 pour des studios sont proportionnellement plus élevés que pour des surfaces plus grandes. Maitriser le prix d’acquisition d’un studio est donc un point essentiel pour réaliser un bon investissement immobilier.

Un autre axe important de réussite pour votre futur investissement, est de vous pencher sur les types de ville et l’emplacement. Vous pouvez analyser les villes les plus demandées en matière de location pour les studios, comme dans les grandes agglomérations ou encore les grandes villes universitaires. Vous pouvez aussi améliorer votre rentabilité en vous positionnant sur les communes environnantes des villes attractives en vous renseignant sur les liaisons de transport, les espaces verts et culturels ou encore les rues commerçantes.

Cette démarche peut donc nettement améliorer la rentabilité de votre investissement mais elle est plus risquée. Nous vous conseillons donc de vous rapprocher d’experts en investissement immobilier pour vous suivre dans ce type d’opération afin de limiter le risque.

Découvrez le classement national des villes étudiantes :

Pour vous aider à vous y retrouver, nous vous mettons à disposition le classement national des villes étudiantes.

Selon vos goûts pour investir dans la pierre, vous pouvez acheter un bien neuf ou ancien. Le premier sera loué plus rapidement puisque vous n’aurez pas à le rénover. Cependant, investir dans des travaux vous permet à terme de rentabiliser votre investissement en proposant parfois des loyers plus élevés en raison des améliorations apportées. 

Prenez soin d’évaluer l’attractivité du bien grâce à des simulations sur des sites de location afin de pouvoir déterminer un prix approprié et cohérent avec le niveau de prestation que vous proposez. En surveillant la demande locative et en sélectionnant les villes avec le plus de tension locative, vous éviterez ainsi au maximum le risque de vacances locatives. Enfin, vous pouvez estimer votre futur loyer en le comparant avec d’autres biens situés dans la même ville. 

Par ailleurs, une solution intéressante pour éviter la vacance locative est de s’assurer contre ce phénomène qui peut arriver sur le marché de l’immobilier. Souscrire à ce type d’assurance vous permettra de vous protéger des périodes non louées qui peuvent venir grever votre rentabilité.

Optimiser la rentabilité

La première idée qui vient en tête pour optimiser la rentabilité de son studio est de louer en meublé plutôt qu’en location nue. Cette solution peut être une plus-value, car elle rend votre studio attractif et donc plus rentable. En revanche, ayez en tête que les locataires restent moins longtemps. On s’aperçoit que les locataires s’y installent pour des durées de 1 à 2 ans en moyenne. 

Afin que ce turn-over ne vienne pas amputer votre rentabilité, soyez rigoureux dans la gestion de votre investissement pour être réactif lorsqu’un changement de locataire se produira. Alors convaincus par un achat de studio pour un investissement locatif ?! 

Certes, vous aurez peut-être un turn-over plus important, mais en sélectionnant certains profils de locataires, vous pourrez ainsi éviter la vacance locative. Par exemple une population étudiante en médecine restera facilement entre 3 et 4 ans dans votre studio.

Enfin, en vous calant sur le calendrier de rentrée universitaire, vous pourrez atteindre des taux de remplissage allant jusqu’à 100 %.

Ces changements fréquents de locataire peuvent aussi engendrer des dégradations plus régulières, c’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé de demander une caution équivalente à 2 mois de loyer, cela vous permettra d’éviter les surcoûts de réparation s’il y en avait.

Et, contrairement aux idées reçues, la population étudiante fait partie des acquéreurs les plus respectueux de leur logement. Nous l’avons constaté chez Immveo. 😉

Mettre en location son studio

Avant la mise en location suite à l’achat du studio pour l’investissement locatif, il est normal de vouloir rendre son bien locatif attrayant. Réaliser des travaux de rénovation sans que cela vous soit trop coûteux est une solution intéressante. Meubler avec goût et style pourra aider le futur locataire à se projeter dans votre bien et le rassurera sur le fait de pouvoir emménager tout de suite dans son logement en ayant besoin d’apporter uniquement ses effets personnels.

 

Selon votre préférence, vous pouvez prendre en main la gestion vous-même ou encore le laisser entre les mains d’une agence immobilière spécialisée en gestion locative. Gérer son investissement soi-même, c’est mettre son bien en location en trouvant ses locataires et faire preuve de rigueur dans sa gestion au quotidien. L’organisation des visites, le choix du locataire et la prise en charge des démarches administratives jusqu’à la signature du contrat peuvent s’avérer chronophages. Une alternative serait de déléguer la mise en location à une agence de gestion pour vous faire gagner du temps. Cette solution est simplement un peu plus coûteuse.

 

Enfin, et c’est la peur bleue de tous les propriétaires : les loyers impayés, le risque de non-paiement d’un locataire pourrait vous arriver. Pour limiter ce risque, le choix du locataire est primordial. Par ailleurs, vous pouvez minimiser ce risque en utilisant des solutions telles que la souscription à une assurance « loyers impayés », ou encore demander au locataire de souscrire à des organismes de cautionnement.

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier pour commencer à vous constituer votre patrimoine en étant accompagné et bénéficier d’expertises afin d’optimiser chaque étape de votre futur projet, nous serons ravis d’échanger avec vous. C’est par ici 😊

Commentez, Partagez :